La cour de cassation a confirmé, dans un arrêt rendu le 22 décembre 2010, le jugement prononcé par le tribunal correctionnel de Tournai, de fermer les portes de la discothèque La Bush, située à Esquelmes (Pecq), durant trois mois, a-t-on appris mercredi au parquet de Tournai.

En octobre 2006, un jeune Français de 18 ans, Antoine Tomczak, est mort d’une overdose sur le parking de la discothèque. L’enquête avait permis de démanteler un trafic interne à la boîte de nuit.

Le ministère public avait cité en intervention forcée les propriétaires de La Bush et avait requis la fermeture de l’établissement pour une durée de quatre mois en mai 2009. Une première en Belgique. “Il s’agit d’une mesure judiciaire de sûreté frappant l’établissement”, avait dit Mme Dochy, la présidente du tribunal correctionnel de Tournai. Sur base d’une loi de 1998, la discothèque La Bush est donc considérée comme un danger social.

Les gestionnaires de la discothèque avaient fait appel et, en juin 2010, la cour d’appel de Mons avait confirmé le jugement prononcé par le tribunal correctionnel de Tournai mais avait réduit la fermeture d’un mois. Il ne restait donc plus qu’un dernier étage pour casser ce jugement et c’est la cour de cassation qui a été appelée à trancher en décembre 2010. Elle a finalement décidé de rejeter le pourvoi introduit par les gérants de La Bush qui devra fermer ses portes pour une durée de trois mois et le parquet de Tournai veillera à ce que cette condamnation soit mise à exécution.

(Source : 7sur7.be)

La Bush sera bien fermée pendant 3 mois
Noter cette article

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de