Biographie :

De son vrai nom Mark Vos, Buzz Fuzz fait aujourd’hui figure de véritable pionnier de la scène hardcore/gabber hollandaise après avoir été DJ au milieu des années 1980. Il fut à l’origine, entre autres, de la fondation de la Dreamteam dès le début des années 1990 avec notamment DJ Gizmo, The Prophet ainsi que DJ Dano.

C’est en grande partie grâce à lui que les compilations Thunderdome ont si bien réussies. Durant la période où il était chez ID&T, presque tous les titres qu’il a sorti sont couronnés de succès, notamment Dreamgirl, Fuck Happy, Don’t cry mais surtout Jealousy is a M.F.. Excepté avec ses amis de la Dreamteam il travaille généralement seul, et ses collaborations avec Bass-D & King Matthew (It’s Alright) ou encore Rob Gee (Rumblefukkas) n’ont pas eu le succès de ses titres solos.

Il a travaillé avec de nombreux pseudonymes : Bertocucci Ferranzano (XTC love, un titre hard house), Square Dimension (le pseudonyme provient du tracé d’une basse distordue sur un oscilloscope, qui est de forme carrée) pour Brand New Dance, Tony Salmonelli pour Hey!, Pino D’Ambini pour Up & Down,ou encore 25% of the dreamteam pour le titre Frequencies.

Il fondera plus tard son propre label, BZRK Records, lequel a fait reconnaitre Angerfist, entre autres. A présent, Buzz Fuzz est toujours l’un des artistes les plus demandés et il n’est pas rare pour lui de mixer dans plusieurs soirées lors de la même nuit.

Personnage haut en couleur connu pour son originalité (il se considère comme un clown) et son sens de la fête, il organise depuis quelques années les soirées BZRK pour célébrer son anniversaire, tout cela au fameux Hemkade de Zandaam, à Amsterdam. Depuis quelque temps il revient à un style plus orienté Real Hardcore que Gabber, notamment avec Men of Teflon.

Buzz Fuzz
Noter cette article

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de